Allemagne

NANCY après l’Alsace (Strasbourg), Metz… : Collectivités Européennes transfrontalières possibles ?

L’Alsace par la fusion de ses deux départements est devenue, de jure, la « Collectivité Européenne d’ Alsace ». La formule est simple : 67 + 68 = CEA, avec quelques prérogatives peu importantes dues à son statut de « Région Transfrontalière ? ».

La consultation même hâtive d’une carte des territoires « institutionnels » peut révéler maintes régions dont les villes principales pourraient prétendre à ce label.

Metz par un vote du Conseil de ses élus s’est proclamée eurométropole, peut-être en réponse à la prétendue particularité de l’Alsace (extrawurst = saucisse spéciale) dont certains souhaitent quitter le Grand-Est.

Grandes Villes proches d'une frontière
La France et ses voisins

Et enfin Nancy, ancienne capitale des ducs de Lorraine

Ainsi, sous la haut-patronage du président de la République, les jeudi 25 et vendredi 26 novembre, se tiendront les Entretiens Franco-Allemands de Nancy, les 4e du nom (EFAN).

Après le Forum Mondial de la Démocratie de Strasbourg, la COP 26 de Glasgow, le même thème, i.e « les grands enjeux de la transition écologique » ( Laurent Watrin) fera l’objet des travaux des grands témoins français et allemands, scientifiques, économistes et politiques, tous de haut rang et de hautes compétences. L’organisation par la Métropole qui se renforcera peut-être du préfixe « euro » à son tour, est soutenue par l’OFAJ, le Goethe Institut, l’Université de Lorraine, la Région Grand Est et, on le notera, par la contribution des Villes de Strasbourg, Karlsruhe et Cologne « avec lesquelles nous partageons le même espace de vie » (le même Laurent Watrin dans son introduction).

Trois séquences thématiques sont prévues :

sociétale et grand public : Valérie Masson-Delmotte, éminente directrice de recherches au CEA (sciences du climat et de l’environnement) qui dialoguera avec des étudiants français et allemands encadrés par des universitaires dans des ateliers préliminaires

thématiques : matériaux efficients, énergie décarbonée grâce à l’hydrogène, investissements…

politique : intervenants « autorisés » du Grand-Est, Conseil Régional (Villes de Nancy et de Strasbourg) et pour la rive droite allemande, les Villes de Cologne et de Karlsruhe, la Région-Métropole Rhein-Neckar et les Länder du Bade-Wurtemberg et de la Sarre.

L’ouverture le jeudi  25 sera assurée par le président du Grand-Est, Jean Rottner et le maire de Nancy et président de la métropole du Grand Nancy, Mathieu Klein. Ils seront entourés d’éminentes personnalités comme Pierre MUTZENHARDT, président de l’Université de Lorraine, Anne TALLINEAU  et Tobias BÜTOW, secrétaires généraux de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Evidemment, ils participeront aux exposés et débats qui constituent tout l’intérêt réel de ces rencontres dont l’aspect symbolique est réjouissant pour les relations internationales (le maire de Nancy côtoiera celui de Karlsruhe) mais où il sera surtout question des problèmes de l’environnement (sauver la planète), des matériaux divers, de CO2 et d’Hydrogène et évidemment des financements très élevés nécessitant une coopération effective et efficace…

Entre Nancy et Berlin une conférence/débat retransmise en direct (avec traduction simultanée) clôturera ces deux journées exceptionnelles.

Y participeront de hauts responsables politiques comme Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, Stefan Dallinger, président de la Metropolregion Rhein-Neckar-Kreis, André Baumann secrétaire d’Etat du Bade-Würtenberg et même, entre autres personnalités, le Ministre-conseiller de l’ambassade de France à Berlin, M. Emmanuel Cochet.

Antoine Spohr

                                                                     

Le site pour la conférence :

http://www.grandnancy.eu

1 réponse »

Laisser un commentaire