Eurolatio

Cinéma : « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait »

Par Morgane Geoffroy

 La douceur de l’inconstance

Songez à l’exultation et au déchirement qu’inspire le Clair de Lune de Debussy et voilà un aperçu de ce qui anime Daphné, merveilleusement interprétée par Camélia Jordana, enceinte de plusieurs mois, et chargée d’accueillir dans sa maison de campagne Maxime – Niels Schneider, impeccable – le cousin de son mari alors en déplacement.

Le dernier film d’Emmanuel Mouret (L’Art d’aimer ; Mademoiselle de Joncquières) est un dialogue fait de va-et-vient entre les personnages, leurs histoires, les époques d’une vie, traversé par des couleurs chatoyantes et une douce quiétude, un tournoiement enchanteur sous la clarté d’un Schubert, Chopin ou Vivaldi. Un foisonnement de sensations et d’émotions pures vient ainsi envahir les protagonistes, tantôt soumis à leurs désirs, tantôt dissuadés de les assouvir : chacun au plus profond de son être est tiraillé. Entre trahison, mensonge et vengeance, un seul mot d’ordre : l’amour ; celui qui anime véritablement ces personnages si profondément humains.

Mettant à jour la faiblesse des hommes, leur abandon à des passions interdites mais aussi leur bonté et leur bienveillance, Emmanuel Mouret offre une ballade dans laquelle le refrain n’est autre qu’un désir débordant : celui, sensuel, d’aimer et de vivre. Plus qu’un simple entrelacement d’histoires, c’est ici une véritable ode à l’humanité dans toute son ardeur qui est harmonieusement mise en scène par des héros touchants et candides. Ces amours si pures embaument le cœur et pardonnent à l’homme son inconstance, parce qu’après tout, c’est ce qui fait sa beauté.

Réalisé par Emmanuel Mouret

Avec Camélia Jordana, Niels Schneider, Emilie Dequenne

Date de sortie : 16 septembre 2020

Exit mobile version