Allemagne

Coopération Franco-Allemande concrète.

Un communiqué de presse réjouissant de la Région :

 

_________________________________________________

Capture d’écran 2019-12-11 à 11.59.07

Ouverture du bureau de la Région Grand Est dans la représentation du Land de Sarre auprès du gouvernement fédéral

 Ce lundi 9 décembre 2019, le Ministre-Président Tobias Hans et le Ministère des affaires européennes Peter Strobel ont inauguré en compagnie du Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, les nouveaux locaux de la Région Grand Est au sein de la représentation sarroise à Berlin.

 « Nous unissons ici le partenariat et la coopération transfrontalière avec nos amis français, ce qui va tout à fait dans le sens de la stratégie France. Le fait que nous utilisions des bureaux communs montre clairement le caractère unique de nos relations avec nos voisins français dans la Région Grand Est. Je suis fier qu’à travers nous, la Sarre joue ainsi un rôle de précurseur. », a déclaré le Ministre-Président Tobias Hans.

Deux bureaux seront désormais à la disposition de la région Grand Est dans les locaux de la représentation nationale. Des salles de réception et de réunion pourront par ailleurs être utilisées.

« Après les bureaux communs de Bruxelles et de Paris, nous effectuons maintenant un rapprochement avec Berlin. Ce faisant, nous sommes présents dans les trois capitales – du point de vue européen – en tant que points de contact communs, ce qui est unique sous cette forme. Cela montre combien nous sommes importants pour la France, en tant que partenaires, et à quel point nous travaillons dans un esprit d’étroite coopération transfrontalière. », s’est réjoui Peter Strobel, le Ministre des affaires européennes.

Le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, a également fait part de sa satisfaction : « Après l’ouverture du bureau commun à Paris en septembre dernier, nous franchissons une nouvelle étape à Berlin pour rapprocher nos régions : Grand Est et la Sarre. Cette nouvelle inauguration témoigne de notre volonté commune et de notre motivation pour une collaboration toujours plus étroite. Ce modèle de coopération entre la région Grand Est et la Sarre est unique en son genre. Je suis très fier de cet accomplissement et reste déterminé à faire en sorte que nous poursuivions nos efforts pour développer encore davantage les relations franco-allemandes. ».

_______________________

Capture d’écran 2019-12-11 à 11.58.42

 

 

Bravo ou boof !

 

On conteste encore, parfois avec âpreté, la réforme territoriale à l’origine du Grand Est dans lequel l’Alsace aurait été engloutie, corps et biens. Elle y aurait perdu aussi son identité. Et les mots pour le dire sont assez flous mais « l’Alsace doit se défendre »  sic !

Ainsi en réponse à la question « contre qui ? », après un silence gêné, un de mes amis acquis corps et âme cette fois, au projet de Collectivité Européenne d’Alsace, répond dans un sourd bégaiement « contre le Grand Est ». Et on en connaît des nuées d’Alsacianophiles dressées contre ….. « contre qui au fait ? »…. les autres, voisins Lorrains ou Champenois ou encore Ardennais et pourquoi pas la République Franco….( le suffixe est au choix). Il en est parmi eux qui ne connaissent pas l’ Elsässerditch ( ciment présumé  ou souhaité de l’alsacianité) et d’autres qui le savent mais n’en usent pas. Pourquoi ? C’est si beau pourtant.

De plus, paradoxalement, ils sont europhiles à moins qu’ils  soient carrément nationalistes alsaciens, impatients de se gouverner eux-mêmes. Il paraît qu’il y en a !

Alors quand on voit une collaboration interrégionale ( Sarre /Grand Est) se concrétiser entre la France et l’Allemagne , dans deux demeures communes l’une à Paris et l’autre à Berlin, on se prend à espérer que le cœur de l’Europe palpite encore.

A la base, grâce à des régions frontalières comme l’Alsace avec le Bade-Würtenberg , la Suisse et la Lorraine avec la Sarre, le Luxembourg et la Belgique….cet esprit européen devrait être fortement contagieux et sans remède nationaliste ou encore moins régionaliste. Contre le replis renfrogné, l’ouverture joyeuse.

Serait-il choquant de proclamer «  Vivent l’Alsace, le Gand Est auquel elle appartient et qu’elle domine d’une certaine façon, la République Française et l’Europe » ?

Eh oui ! Bravo.

 

Antoine Spohr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s