education

Le bac certes mais encore… et sans?

Les désagréments (et pire) provoqués par la prétendue grève d’une infime minorité de professeurs/correcteurs  ne servent pas l’aspiration à la confiance dans l’ Institution « Education Nationale ». jadis presque trop aveuglément respectée.

Fort injustement d’ailleurs. Dans l’Académie de Strasbourg  par exemple, ne manquait aucune copie au « ramassage ».

De mémoire de professeur, lequel   au bout d’une longue carrière serait en mesure d’affirmer que l’Institution  se réforme dans la sérénité et dans le consensus? De quelque bord  ou même idéologie que fut le gouvernement, la protestation semble pathologiquement inévitable. Bizarre? Vous le pensez?

Constatons quand même avec un sourire que les enseignants ( quelques-uns) qui se croient sincèrement  propriétaires souverains des écoles, des collèges, des lycées où ils sont employés, sont à la fois mécontents de leur « vécu » et des réformes projetées. Esprit de corps ou réflexe de caste? Confusion de rôle?

Alors, nous ici , à  eurolatio.org, nous publions et publierons toujours avec plaisir ce qui nous semble positif pour nos « jeunes ». Voici donc un communiqué de la Région Grand Est qui intéressera les professionnels, les usagers, les parents….

On y dessine des possibilités  qui doivent être connues.

Enfin et surtout l’action se déploie sur un plan  régional mais à visée européenne et ne se cantonne pas aux filières jadis dites « nobles » et les situations fort charmantes du film »l’Auberge  Espagnole  » de Cédric Klapisch   Point n’est besoin du niveau universitaire de troisième cycle pour  faire de belles expériences. Pour les enseignants aussi.

Capture d’écran 2019-07-10 à 19.47.58

______________________________________________________________________________________

 

Capture d’écran 2019-07-10 à 19.50.07

COMMUNIQUE DE PRESSE 10 juillet 2019

Erasmus + CIVEEL:

Un bilan positif pour le Grand Est et ses partenaires

Jean-Luc Bohl, 1er Vice-Président de la Région Grand Est, Edouard Jacque, Conseiller régional du Grand Est délégué à la thématique des Travailleurs frontaliers, Florence Robine, Rectrice de l’Académie de Nancy-Metz, Petr Ksenič, Directeur, Département des Fonds européens de la Région de Moravie-Silésie, et Monika Rozembajgier, Service de la Coopération internationale, Cabinet du Maréchal de la Voïvodie Lubelskie, ont présenté le bilan du partenariat Erasmus+ CIVEEL (Cooperation In Vocational training for EuropEan Labour market), ce mercredi 10 juillet 2019, à l’Hôtel de Région à Metz.

CIVEEL : une initiation à la mobilité adaptée aux marchés de l’emploi

Erasmus+ CIVEEL est un projet de coopération autour de l’enseignement professionnel et des marchés européens de l’emploi, coordonné par la Région Grand Est, associant le Rectorat, en partenariat avec les Régions de Moravie-Silésie en République tchèque et de Lubelskie en Pologne. Il a associé des acteurs institutionnels et des professionnels du secteur durant 2 années scolaires (2017/2018 et 2018/2019). L’objectif était de favoriser les échanges dans le domaine de la formation initiale professionnelle autour de 4 filières (hôtellerie-restauration, chimie, transport-logistique et agriculture), à travers des mobilités de formation d’enseignants et d’élèves. Chaque Région a mobilisé 4 établissements scolaires, un par filière de coopération. Pour le Grand Est, le Lycée Alain Fournier de Verdun (hôtellerie-restauration), le Lycée René Cassin de Metz (transport-logistique), le Lycée Lavoisier de Mulhouse (chimie), l’EPLEFPA de la Meuse (agriculture) et le rectorat de l’académie de Nancy-Metz s’étaient engagés.

A noter que les quatre filières retenues présentent toutes un fort potentiel en termes de débouchés sur le marché européen.

CIVEEL a bénéficié d’un cofinancement du programme européen Erasmus+ à hauteur de 157 665 euros.

Un bilan positif

Le projet CIVEEL a permis d’accroître l’attrait des jeunes pour ces filières, de développer leurs compétences linguistiques, d’acquérir de nouvelles connaissances (sur le système de formation professionnelle des pays partenaires et sur les métiers enseignés). Sur le plan humain et personnel, ils ont gagné en autonomie et ont développé le sens de l’hospitalité, l’adaptabilité, l’intérêt pour l’autre et pour l’Europe.

Les enseignants ont, quant à eux, découvert comment rendre plus attractives les différentes formations en prenant exemple sur les modèles des Régions partenaires.

Ces nouvelles compétences ont été transcrites dans un document européen « Europass Mobilité » qui a été remis aux participants présents ce jour.

Un guide pratique présentant le projet et les outils utilisés pour sa mise en oeuvre a également été réalisé. Actuellement disponible en anglais, il sera traduit prochainement en français, en tchèque et en polonais afin d’être mis à la disposition du plus grand nombre d’écoles désireuses de s’engager dans des projets similaires d’échanges européens.

CIVEEL aura ainsi permis de renforcer les partenariats entre les structures participantes. Certains établissements scolaires ont déposé une candidature à un projet Erasmus + dans le cadre de l’appel à proposition 2019. Les Régions partenaires ont d’ores et déjà identifié l’opportunité de travailler sur un nouveau projet d’échange d’expériences et de bonnes pratiques, sur la thématique des formations sanitaires et sociales. CONTACT PRESSE

Isabelle Diller

03 87 33 61 71 / 06 19 49 28 89

presse@grandest.fr

isabelle.diller@grandest.fr

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s