Française

Trois hommages pour une élection.

Par Antoine Spohr

 Trois jours après le terme d’une période électorale ardente, pesante parfois crispante, exaspérante, révoltante…….ante, la tension semble retombée, dans tous les partis et toutes les chaumières.

Puissent les haines faire  place à la tolérance à l’apaisement des cœurs et des esprits avant l’entrée dans un épisode à nouveau agité et le retour horrible de ce langage guerrier souvent en anglais comme snipers, des punchlines……, des insultes et, pires que tout, des fake-news à profusion et sans vergogne. Amen`

Subsistent tout de même en consolation des bons côtés, réjouissants. Nous en recensons trois, un peu au hasard .

Des aspects réjouissants

 

1- La PQR (La presse quotidienne régionale =les DNA) a produit un travail exceptionnel de haute qualité.

 

Capture d’écran 2019-05-28 à 20.07.09

Pour avoir exercé en PQR et + durant quelques années, votre serviteur se croit autorisé à en parler

La couverture par le quotidien régional a été complète, exemplaire : indépendante et juste autant qu’on peut l’être ; parfois imprudente ou pas assez aventureuse c’est selon ; de parti pris évident pour ceux qui en sont encore consumés et oublieuse ou négligente pour ceux qui n’en ont pas encore pris leur parti ; de plume trop triviale pour les «  intellos » et trop sophistiquée pour le grand public ; négligeant l’agriculture pour favoriser l’élevage (Ackerbau oderViehzucht ?) ; préférant la carpe au lapin, avec des frites ou du riz … C’est « grave dur » cette mise en perspective conceptuelle de cette prétendue réalité immanente ? Non ?ou bien ?. Eh oui.!

Essayez, imperturbables de continuer à bien faire pour être compris…. en parlant Vaugelas ou seulement Malherbe, ou surtout comme vous le faites d’instinct, chers amis. en imaginant vos lecteurs. Vous êtes vivants et vous faites vivre

 Bien sûr les Jung ,Anne-Camille B, Duwig, Dossmann, Tricard, mon ami C. Bach et tant d’autres que je connais sans les connaître, ont fait le job «  nickel » .On doit donc à tous un grand bravo pour le «  Travail » dont les lecteurs ne peuvent pas se rendre compte. Les plus critiques sont les défenseurs ici d’un « s » oubliés au pluriel ou là d’un « ent » au verbe et plus grave «  l’imparfait du subjonctif » en lieu du présent…des coq uilles. mais le boulot????

« Même pas peur », continuez avec l’appétit pour votre beau métier. Vous adressant à un lectorat captif  sans le danger du fatidique ratage en situation de concurrence, vous en respectez la diversité….en gros. BRAVO

Certains se souviennent encore de Jean-Louis Englisch, de Daniel Riot ou à Metz de Maurice Padiou et +++, mes grands amis inoubliables ….Nos respects à tous avant un hommage à une grande dame , fière ,«   sans haine et sans reproches »

 2- Nawel Rafik Elmrini

capture d_écran 2019-01-10 à 17.47.18

 Qu’on lise ces quelques lignes qu’elle a publiées sur facebook.

Les citoyens européens se sont exprimés, hier, et ce vote restera sans aucun doute comme le moment fondateur de la Renaissance que nous allons porter au Parlement européen. 

Je veux dire ma fierté, tout d’abord, d’avoir vu les Européens s’emparer véritablement de cette élection. La participation, et notamment celle des plus jeunes, a atteint un niveau historique en France, et de cela, nous ne pouvons que nous réjouir. 

Ma fierté, c’est aussi celle d’avoir porté pendant cette campagne les couleurs d’une liste qui n’a pas à rougir du score qu’elle a obtenu. Les 23 députés élus sur la liste Renaissance seront des députés de combat, à même d’engager la transformation de l’Europe au sein d’un groupe central et incontournable au Parlement européen. 

Ma fierté, aussi et surtout, ce sont les résultats qui placent notre mouvement en tête à Strasbourg et dans le Bas-Rhin, grâce à l’engagement exceptionnel des Marcheurs et des JAM. 

 Dans cette campagne, nous avons eu le courage de combattre les idées et propositions nauséabondes de l’extrême-droite, en faisant valoir nos valeurs et nos projets pour une Europe plus forte, juste et solidaire. Ce combat continue et nous resterons unis pour le porter.

 Oui elle peut être fière car elle y a pris sa part. Elle le faisait déjà avant  que LREM existât.

Sans triomphalisme mais surtout sans une once de regrets. L’engagement l’emporte sur toute considération personnelle. En effet, elle qui a œuvré pendant deux mandats municipaux comme maire-adjointe en charge des affaires européennes et internationales, avec une présence et une implication permanentes, connaissant par coeur les arcanes, les lieux et les gens de «  l’Europe », elle , Madame Europe, a été évincée du Parlement par une position de non-éligible. En outre elle avait rejoint « en marche » dès 2016 ( pas encartée elle) avec quelques amis de la municipalité de Strasbourg sans que le maire socialiste Roland Ries ne lui en tienne rigueur. Une femme digne, respectueuse et sensible. Un cœur tendre sans doute trop, compte tenu de l’âpreté des combats. Il faut le faire!

Ici nous avons été très nombreux à protester contre cette injustice. Nous avons même écrit au président de la république qui a bien reçu notre lettre ( nous en avons été informé par son cabinet). Peut-être l’information qui suit en est-elle une conséquence .Nous aimerions le croire .Alors faisons comme si et rendons hommage à la décision prise pour la suite.

3-Les nouvelles dispositions en matière d’investiture en Macronie.

 Pour le prochain coup  (les municipales)  seront exigés CV et  lettre de motivation pour obtenir l’estampille d’un comité des sages du parti des authentiques marcheurs. C’est bien la moindre des choses. qui vient peut-être pour pallier mais  bien trop tard l’aventurisme sous la houlette  d’un jeunot ( Stéphane Séjourné qui s’est servi en premier ) promu par la seule grâce du roi  pour services rendus à la cour avant avènement. Impossible de connaître ses complices! Les membres des jurys, en général , reçoivent  sinon des consignes du moins des indications supposées guider leur choix.

Chose promise, Messires  des Hautes-Marches, chose due et ouvertement. Sous cette réserve nous vous rendons hommage et solliciterons  la même clarté des autres partis.

En clair  qui investit? et qui? En scrutin uninominal on le sait…

Voyez le petit article de  « L’opinion »dont voici le lien

https://www.lopinion.fr/edition/politique/lrem-fixe-regles-elections-municipales-162890

 

Enfin  une fois de plus,  tout le monde est content, plus ou moins selon les arguments plus ou moins justes invoqués. C’est comme ci ou comme çà!

Les Républicains s’interrogent.  A Strasbourg  , au Parement, l’élection de  la député sortante Anne Sander,  unanimement estimée pour ses qualités intrinsèques, annoncée tardivement a ramené quelques sourires sur les mines déconfites.

Antoine Spohr

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s