EU-26 mai

Chapeau aux Oeuvres des fondations et associations »de et pour Strasbourg »

par Antoine Spohr

Une journée décapante pour les semelles.

Le matin la nouvelle secrétaire d’Etat aux affaires européennes, Amélie de Montchalin est accueillie à l’Hôtel de Ville par Mme Nawel Rafik Elmrini

Capture d’écran 2019-04-24 à 13.36.47photo eurolatio

A 15 h Le président du Parlement européen Antonio Tajani est décoré au palais Rohan

A 16H30 Liebenzeller commence sa première journée , de retour dans sa ville….

La mémoire de Liebenzeller définitivement installée

Après un long oubli.

 Avec l’érection de la statue du preux chevalier Liebenzeller, le travail des « fans » a atteint un sommet. Pour le moment seulement car le « primus inter pares » ou n°1 dans la discipline «  Strasbourg et Europe, mes amours » ne réfrène pas sa verve inépuisable et tient d’autres projets dans son sac. Il s’agit de l’incomparable et chevaleresque Jean Louis de Valmigère.

Capture d’écran 2019-04-24 à 13.20.37(photo eurolatio)

Il n’était pas seul certes à lever le voile ( drapeau européen) d’une statue d’un héros qu’il veut combattant républicain dans une cité médiévale soumise à l’autorité à la fois religieuse et temporelle d’un souverain évêque de Strasbourg, Mgr de Geroldsek. Au prix d’une bataille sanglante( 1300 morts) en 1262 à Hausbergen, ( la maire de Oberhausbergen Cécile Delattre précise  » les Hausbergen…s) le chevalier Liebenzeller prive le prélat-tyran omnipotent vaincu de l’aspect temporel qui fondait son pouvoir «  politique » qui échoit alors au peuple de Strasbourg ou du moins au « patriciat » comme le signifiait le Pr.Dollinger.

Dans l’opération finale de la levée du voile, le président de la Fondation pour Strasbourg a été assisté par le maire de Strasbourg Roland Ries en verve débridée aussi

Capture d’écran 2019-04-24 à 13.21.17

et le président du Parlement Européen, Antonio Tajani, très attaché à la capitale européenne dont il vient d’obtenir la médaille d’honneur.(photos eurolatio)Capture d’écran 2019-04-24 à 13.22.06

La pluie légère qui avait osé tenter de perturber la cérémonie s’interrompit au premier regard du fier chevalier lancé sur la flèche de la cathédrale comme un défi à l’évêque, 757 ans après la bataille. L’imagination du sculpteur Fuchs a projeté sa vison dans une œuvre inspirée et communicative. L’homme retrouvé sans aucune trace de son apparence connue était sans doute de cette trempe là, avec cette puissance déterminée, avec une fierté sereine et la force apaisée du vainqueur, l’arbalète au pied.

Capture d’écran 2019-04-24 à 13.22.30Photo eurolatio

Bien vu M. Fuchs qui a dû lire aussi l’excellent roman de Charly Damm ( Nicolas Findel).

 

Eurolatio avait présenté le projet au printemps de l’année dernière très rapidement voici sa réalisation en ce printemps 2019. La gageure est tenue.

Lisez cet article de mars 2018, il y a à peine plus d’un an. Le projet et sa genèse dans la suite des « actions » déjà réalisées sous l’égide de l’homme à l’écharpe rouge.

Le petit bémol dans cet article concernant l’interprétation historique du concept de république est levé par la caution apportée par le Pr Georges Bischoff, professeur émérite d’Histoire du Moyen-Âge de l’UNISTRA. Soit.

Capture d’écran 2019-04-24 à 13.22.55 

Le pr.Bischoff,- eurolatio) 

http s://eurolatio.org/2018/03/15/liebenzeller-le-chevalier-oublie-aura-sa-statue/

Et la voiciCapture d’écran 2019-04-19 à 11.18.52

_____________

Sans l’investissement et la mobilisation de la Société Civile, Strasbourg ne serait pas ce qu’elle est. Les autorités évidemment affichent toujours leur contributions bienveillantes.

En effet, l’année durant, des gens oeuvrent dans l’anonymat pour n’apparaître qu’au moment de la «  publication » du travail réalisé.

 Strasbourg, rien que Strasbourg puisque çà coute trop cher à deux.

(OK pour un siège unique mais à Strabourg)

Même en n’appartenant pas directement à l’Histoire de l’Europe, Liebenzeller serait fier de voir ce qu’est devenue sa ville.Encore que….

Capture d’écran 2019-04-23 à 18.39.55

Le plus renommé des médiévistes, Jacques Le Goff s’est posé la question. Il n’est plus là pour en débattre avec Jean-Louis ou Georges , Paul ou Jacques mais on peut supputer les arguments qu’il a passés en revue. Cherchez….

 

Et aujourd’hui, ce sont des braves et bon-ne-s strasbourgeois-es qui se «  défoncent » pour que la Ville reste ce qu’elle est et même plus, qu’elle soit élevée au rang de capitale intouchable de l’Europe des peuples, là où siègent leurs représentants.

En démographie une sorte de lieu géométrique « démographique » ( le point optimum pour toute la population en proximité équitable) n’existe pas(une anamorphose y suffirait peut-être) mais ce n’est pas une projection inutile car c’est là qu’il faudrait caser l’Administration dans une sorte de no-man’s land dans de gigantesques tours avec l’Exécutif dans les étages supérieurs sans âme…ni palpitations affectives.

Utopie certes, mais image quand même pour signifier que l’aspect humain, le cœur battant des gens, l’ histoire qui a forgé une vision du monde et des sentiments qu’on veut diffuser. Ce n’est pas possible n’importe où et a fortiori inutile quand la solution est déjà en place. A Strasbourg.

Connaît-on des Bruxellois aussi attachés à l’Europe que les Strasbourgeois le sont? Peut-être à leur Ville un peu plus qu’à leur pays ? Seulement peut-être. Flamands ou Wallons ?

 Antoine Spohr__________________________

 En prime pour la patience…..

Pour l’Europe avec des dalles et des bancs ( SPE) Parmi les nombreuses associations et fondations nous en retiendrons quelques unes: « Strasbourg pour l’Europe » dites « SPE ».sera la prochaine

A la dernière Assemblée Générale, la présidence de cette association est passée de la belle Valérie Blum qui, estimant qu’elle avait « fait le job » depuis assez longtemps, a transmis le flambeau au non moins beau Pierre Loeb. Le tout avec une belle unanimité. Et maintenant on fait quoi ? On continue…sans se payer de mots avec du concret ,solide.

 Un article y sera consacré comme  à d’autres  » assos' »par des étudiants contributeurs.

Un événement moins médiatisé mais contribuant aussi à parer la ville de symboles européens; En avant-goût quelques photos de la dernière cérémonie  pour la pose d’une dalle offerte par la Géorgie en présence du 1°ministre invité au Conseil de l’Europe

Les dalles:  voici (1)la dernière posée offerte par la Géorgie (on disputera de l’épitaphe), puis Pierre Loeb (2) avec le premier ministre et une partie du choeur d’hommes qui a chanté EN ALLEMAND un extrait de l’Ode à la Joie et enfin une escouade( 3) de meneurs auxquels s’est jointe la députée Martine Wonner…

Capture d’écran 2019-04-24 à 14.40.20

Capture d’écran 2019-04-24 à 14.36.08

Capture d’écran 2019-04-24 à 14.48.41

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s