EU-26 mai

UE-26 mai : L’histoire -Chap 2

par Antoine Spohr 

Les histoires rêvées commencent souvent par «  Il était une fois », formule suivie du récit d’un conte, d’une légende, d’un mythe.

Une vision anachronique mais belle par Rembrandt 1632 ( au Moma  à New York)Capture d’écran 2019-03-29 à 10.23.44

Pour l’Europe on ne s’interdira pas l’incroyable enlèvement de Europe, la belle princesse phénicienne ( à peu près le Liban actuel) par Zeus, maître des dieux de l’Olympe, qui, pour ne pas éveiller les soupçons de Héra, son épouse jalouse, s’est transformé en taureau blanc couronné d’argent. Séduite, la belle se laissa emporter sur son dos jusqu’en Crète où leurs ébats donnèrent naissance au roi Minos. De là naquit la civilisation* grecque.

D’autres interprétations plus savantes se disputent cette origine d’Europe, mais nous garderons celle-là : elle est si joliment fantaisiste et les autres sujettes à des grands doutes, tout aussi perturbants…

 *Civilisation : ensemble des éléments qui caractérisent la vie d’un groupe humain, des choses les plus banales comme l’habitat, l’habillement, l’alimentation, l‘exploitation des ressources à disposition… jusqu’aux aspects plus élevés ( on parle alors plutôt de culture) comme les religions, l’organisation politique, les arts, les sciences…..

 Pour faire simple nous découperons en tranches délimitées assez grossièrement les grandes étapes de l’Histoire que nous qualifierons éléments essentiels de l’Histoire de l’Europe. Opération extrêmement difficile : d’éminents historiens, pédagogues de tous niveaux se sont employés à réaliser un même livre d’Histoire qui serait mis à la disposition des élèves de Finlande comme de Chypre, de Moscou comme de Dublin… : respect de principe et échec relatif . Même un livre commun réalisé pour les jeunes Français et les jeunes Allemands n’a pas eu le succès légitimement escompté. Le poids de l’Histoire nationale est encore très lourd.

Pour l’Histoire contemporaine partagée, évidemment ce fut bien plus facile et des livres existent. D ‘ailleurs, sauf à considérer la langue, est-ce bien différent pour le début comme la dernière partie du récit?

 

 

1- la Grèce

Capture d’écran 2019-03-27 à 10.30.42

Athènes , l’acropole

Homère ( l’Iliade et l’Odyssée), le théâtre ( Eschyle, Euripide, Aristophane* et tant d’autres) ; les sculpteurs ( Phidias, Praxitèle et tant d’autres) , les scientifiques dirions nous, dont certains sont encore omniprésents dans nos études ( Archimède , Pythagore, Thalès et tant d’autres) ; les philosophes (Platon, Socrate ,Aristote, Diogène et tant d’autres) ; les hommes politiques ( Dracon, Solon, Périclès , Thémistocle… et tant d’autres) ce sont des noms qui disent quelque chose…à certains et enfin tous les mots de notre vocabulaire qui sont issus de la langue de cette civilisation.

L’invention de la démocratie

Mais ce qui nous intéresse ici c’est davantage l’aspect strictement politique. On est passé de la chefferie quasi tribale à la royauté ou à la tyrannie et enfin à la DEMOCRATIE que les Athéniens inventèrent. : démos (le peuple) et cratos (le pouvoir), deux mots dont la jonction signifie « pouvoir du peuple ». Il faut y apporter quelques nuances : seuls étaient considérés comme citoyens membres du «  démos » les hommes de plus de 17 ans, athéniens par le sang . Les femmes, les métèques (libres mais non citoyens) et bien sûr les esclaves en étaient exclus. Mais le concept, l’idée, était nés et devenus contagieux… à long terme.

Capture d’écran 2019-04-04 à 19.55.41

Un guerrier spartiate

Cela n’a pas empêché les Grecs de cités diverses qui pourtant partageaient la même langue, les mêmes croyances religieuses, les traditions, la culture en somme, de se faire des guerres bien massacrantes et cependant de s’unir contre un ennemi commun : les guerres du Péloponnèse entre cités grecques ( Athènes, Sparte, Thèbes..) ont précédé celles contre les Perses (Darius , Xerxès… ) d’où nous vient le Marathon et plus tard les conquêtes d’Alexandre de Macédoine .

Marathon est peut-être le nom propre le plus connu dans le Monde: en 490 avant J-C un messager aurait couru les 42,195 km de Marathon, lieu de la bataille, à Athènes pour annoncer la victoire et aurait péri d’épuisement devant l’aréopage (une sorte d’Assemblée des Puissants).

Revoyez la carte pour constater que le pays plonge ses bras dans la mer et tient là déjà des implantations sur la côte d’Asie Mineure notamment Troie. Alexandre le Grand, le Macédonien, ira bien plus loin, jusqu’en Inde créant après la conquête par les armes des royaumes «  hybrides » avec les populations indigènes soumises et intégrées avec parfois un consentement opportun.

Phocée ( Marseille, la cité phocéenne), Nice (Nikaïa ou Niké) sont en France des villes nées de la colonisation grecque comme beaucoup d’autres sur les rivages de la Méditerranée .

Capture d’écran 2019-03-27 à 10.44.23

Une ébauche d’empire ? Sur le plan culturel comme en témoignent les survivances des arts et des sciences, c’est certain car après la domination grecque perdure une période de diffusion dite hellénistique dont s’inspirèrent les héritiers Romains…pour cause.

 

Capture d’écran 2019-04-04 à 19.52.11

La Vénus de Milo ( Louvre)

* Un sourire : on doit à Aristophane une comédie contre la guerre : Lysistrata.

Une Athénienne (Lysistrata ), pendant les guerres quasi permanentes du Péloponèse au V°siècle avant J-C, convainc les femmes de faire la grève du sexe . D’où «  faites l’amour et pas la guerre » mille et une fois répété en vain. Pas toujours !

 

A suivre: La Rome antique…….

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s