par Antoine Spohr

Au cours de l’année qui vient de finir sa carrière en grande agitation, la condition des femmes a été largement débattue, dans l’hexagone, en Europe et plus loin.

Capture d_écran 2018-11-12 à 12.28.19Mais c’est dans la capitale démocratique de l’Europe, à Strasbourg, que la cause de l’égalité Femme/Homme a été très précisément « traitée », en sujet central du 7°Forum Mondial de la Démocratie, Forum sous l’égide du Conseil de l’Europe et bien sûr des Institutionnels ( Etat, Région, Ville surtout). Certains très peu nombreux avaient estimé, pianissimo, que le thème choisi certes philosophique et sociétal , n’entrait pas vraiment dans celui de la «  démocratie ». Eh bien que le rouge leur monte au front !

C’est pourquoi nous nous permettons ici un « possible rêve d’accessibles étoiles», celui d’enrégistrer dans le symbole de la démocratie européenne un événement extraordinaire, unique : l’élection de cinq femmes strasbourgeoises comme députées européennes, évidemment sur des listes différentes mais partageant les fondamentaux intangibles du rêve européen. Allez, on se frotte les yeux!

Pas d’ITV pour le moment ( pour cause)…les rêves relèvent de l’inconscient et sont irresponsables, incontrôlables, libres…et parfois prémonitoires.

Seules les fiches Wikipédia en italique (dont jadis jeunes journalistes nous ne disposions pas), nous serviront de base et bien sûr, en laissant errer la « folle du logis », l’imagination et avec un tant soit peu de connaissances personnelles.

Par ordre alphabétique, voici ces dames, que nous écouterons plus tard si elles le veulent bien.

Anne Sander, députée sortante

capture d_écran 2018-11-08 à 18.07.57Docteur en économie après de multiples DESS   et masters, elle offre un profil universitaire parfait et adapté.

L’expérience a été acquise dans des jobs tertiaires mais proches du terroir  dont est issu son mentor, l’inclassable Joseph Daul qui l’appela comme attachée parlementaire « Avril 2000 – 2014: Attachée parlementaire de Joseph Daul, Député européen, Président du Groupe Parti Populaire Européen et Président du Parti Populaire européen le PPE » (Wikipedia) Cette dernière fonction, JD l’assure encore. Eh bien, malgré l’intelligence « instinctive » du maître et sa sympathique rouerie, à nos yeux la jeune élue l’a dépassé sur certains plans grâce à cette transmission .Evidemment, elle sera éligible sur la liste LR où elle mérite la première place féminine. Donc Anne, vous êtes réélue ! Et d’une !

Catherine Trautmann

Son diplôme de théologie protestante ne l’a pas poussée dans les voies du seigneur mais dans celles plus larges de la vie publique, au PS.

« …membre du Parlement Européen de 1989 à 1997, puis de 2004 à 2014…. Présidente de la Délégation Socialiste Française au Parlement Européen de juillet 2009 à juin 2014.

Elle a été députée à l’Assemblée nationale de 1986 à 1988, Secrétaire d’État auprès du Ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargée des personnes âgées et du handicap en 1988.

Elle a été maire de Strasbourg de 1989 à 1997 et de 2000 à 2001, fonction qu’elle quitte en 1997 pour entrer au gouvernement Jospin en tant que Ministre de la Culture et de la Communication jusqu’en 2000, ainsi que porte-parole du gouvernement jusqu’en 1998. »Wikipedia . Qui dit mieux ?

Bien que non -réélue en 2014, cette éminente personnalité du Parlement Européen a été victime d’une stupide erreur de casting du PS sous la direction Harlem Désir (2012-14). Tous perdants y compris Strasbourg où elle garde des responsabilités importantes et où elle bénéficie toujours d’une grande estime.

Accepterait-elle de ranimer le flambeau à peine incandescent, sans flamme, en faisant fi de toute rancœur ? Allez dites oui, ils n’ont plus le choix cette fois.On a rêvé de vous voir sur les affiches… des élus et dans les débats au Parlement

Et de deux ?

Fabienne Keller

capture d_écran 2019-01-10 à 17.41.55Deux pages sur Wikipédia, dithyrambe et évocation de difficultés surtout à l’époque du tandem malgré de très belles réalisations. Nous retiendrons l’essentiel.

Polytechnicienne et ancienne de Berkeley ( economics), elle a fait son passage dans de multiples fonctions formatrices dans des activités économiques institutionnelles ou privées .

En politique, elle a suivi un « cursus honorum » classique à la « Rome antique » : conseil général, conseil régional, mairie de Strasbourg

Fabienne Keller
Parti politique UDF (1991-2002)

UMP (2002-2015)

LR (2015-2018)

Agir (depuis 2017)

 

 

Ce petit tableau en dit long sur la fidélité dextro-centriste de la sénatrice. Tout en restant fidèle aux grandes lignes auxquelles elle ne renonce pas, en bonne « centriste » elle épouse les sinuosités des variantes démocrates chrétiennes, socio- démocates, un tantinet gaullistes même à partir en 2002 mais se distingue aussi en solo et courageusement dans des prises de positions comme celle qu’elle a adoptée à propos du mariage des couples du même sexe ou du refus de l’ « entrave à lVG». Béni-oui-oui ? Non et elle le montre en s’alliant clairement à Alain Juppé. Allons disons le, avec « Agir » elle se libère de la tutelle de Laurent Wauquiez  et elle n’est pas la seule. Alors y aura-t-il une liste «  Agir » ? Boostée par Juppé et où elle serait en tête de liste ? Il ne resterait alors qu’à atteindre le seuil fatidique de 5% des suffrages pour être élue ( 5% des 79 députés français…)

Et de trois ?

 

Nawel Rafik Elmrini

« The right woman in the right place » Pas de fiche Wikimedia, on fera sans…

capture d_écran 2019-01-10 à 17.47.18Si une personne est légitimement et impérativement incontournable pour La République en Marche, c’est bien cette maire-adjointe de Strasbourg, chargée depuis son premier mandat en 2008 des affaires européennes et internationales. C’est bien elle.

A moins qu’on soit saisi d’une pathologie destructrice dans les instances dirigeantes du parti du président Macron qu’elle a été une des premières à rejoindre en 2017, Nawel, c’est « madame Europe » incontestable. Bien sûr, son «  affectation » à ce poste auquel elle s’est collée comme un sprinter rivé à sa ligne dont il ne sort pas, lui donne une opportunité exceptionnelle. Tant mieux car LREM n’a pas eu le loisir de préparer des «  experts » et trouve là une manne tombée du ciel. Maître Rafik Elmrini, car elle est avocate inscrite eu barreau de Strasbourg depuis 2003, bien que se disant de tendance plutôt à gauche, n’a pas été encartée au PS où elle a parfois été considérée comme une « pièce rapportée ». Elle connaît parfaitement les gens et les lieux des institutions européennes. Juriste, elle est incollable sur le fonctionnement de l’ensemble strasbourgeois qui comporte aussi le temple de la Démocratie et des Droits de l’Homme, i.e Le Conseil de l’Europe et ses multiples émanations

Elle sera dans les premiers candidats retenus, sûrement.

Donc….élue !

 

Sandrine Bélier, ex-députée européenne.

capture d_écran 2019-01-10 à 17.48.45On a revu cette jeune femme sur la scène électorale alsacienne pour les élections régionales de 2015. Elle y a fait bonne figure en tête de liste avec 6,70 % sur fond de taux d’abstentions de 52%. Ce scrutin ne favorise pas les petits partis, sans proportionnelle.

On la connaissait à Strasbourg et en Alsace pour une modération de bon aloi sans préjudice pour la fermeté de ses engagements depuis le début de son activité professionnelle. Comme souvent pour ces « politiques » là, l’engagement est la suite d’une formation choisie : « Elle est titulaire d’un DESS en droit de l’environnement et de l’aménagement du territoire, d’un diplôme universitaire en pollutions et nuisances et d’un DEA de droit public option « droits de l’homme ».

Puis dans l’action : « directrice d’Alsace-Nature, … engagement dans le Grenelle Environnement où elle mène les travaux sur la « Nouvelle démocratie écologique » pour France Nature Environnement (FNE), la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) et la Ligue ROC ».

Enfin elle est élue députée «  Europe-Ecologie » en 2009 avec 15% des voix dans la circonscription d’alors et 21% à Strasbourg. On peut donc la considérer sans trop ergoter comme une Strasbourgeoise depuis ses études…

Depuis 2016 elle est directrice de l’association Humanité et biodiversité créée par Théodore Monod.

Elle est de surcroît d’un commerce agréable, souriante sans «  grosse tête ».On serait ravi de la revoir à demeure à Strasbourg par la grâce des « Verts » si nécessaires dans la poursuite de la construction européenne..

Et une de plus ?

Et pourquoi pas encore quelques surprises. Pourvu que l’Europe soit sauve !

 

Et les hommes alors ?

capture d_écran 2019-01-10 à 17.37.17Ils ne sont évidemment pas exclus de la réalité mais ici, en l’absence de décisions réellement prises et communiquées par les partis, nous pouvons nous cantonner au rêve raisonnable, bien qu’un peu provocateur .

Ceux qu’il est convenu d’appeler les «  pointures » masculines semblent se maintenir en retrait mais au premier plan tout de même, paradoxalement.

Un très bon article des DNA en a donné un aperçu lisible sous la plume de Philippe Dossmann, pertinent éditorialiste qui a l’avantage de connaître les «  données » presque objectives de son sujet et ne rêve pas.

Alors à droite Pascal Mangin , JP Maurer, JE Robert, Eric Senet ? Qui ferait le poids et oserait ?

Et ceux qui sont restés avec Fabienne Keller (Martine Calderoli-Lotz, Thomas Rémond, Thierry Roos, Bornia Tarall et Jean-Philippe Vetter ) ? Ils iront là où elle ira vraisemblablement.

A gauche c’est clair, l’enjeu pour les Mamouths comme Robert Herrmann ( polyvalent à tous égards) ou les éléphants comme Alain Fontanel ( LREM,dauphin jadis proclamé à l’insu de son plein gré) ou Philippe Bies moins populaire sur toute la ville ( il a peu d’occasions d’apparaître au premier plan médiatique), l’enjeu est tout autre…

Une petite place pour un éléphanteau ? Sait-on jamais !

Eux ne rêvent pas et se préparent…

Nous les retrouverons mais en attendant, il y a le 26 mai et l’Europe. Eurolatio s’engage dans une campagne d’information pédagogique avec des « Jeunes » contributeurs.

Suivez nous.

Antoine Spohr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s