par Antoine Spohr

Chaque année le Conseil de l’Europe ,(In), efficacement flanqué par la Ville, plus discrètement par la Région Grand Est et parcimonieusement par le Conseil Départemental du Bas-Rhin, ( Off) , propose un thème impliquant l’impérieux souci de démocratie.L’Etat français est bien sûr directement impliqué, le parrain du Forum étant le président de la République.

La conjoncture politique mondiale rend plus que jamais nécessaire l’injonction à la pratique obligatoire de la démocratie, cet acquis si précieux, comme une mise en demeure pressante, urgente chaque fois que c’est possible en tout lieu, à tout moment. Quasiment un ultimatum, tant les dangers se répandent partout, parfois même avec les apparences d’un bon usage.

La pertinence du sujet ?

Osera-t-on considérer que, dans cette préoccupation, le thème Femmes/Hommes relève de la démocratie ? Assurément oui mais de manière totalement implicite aujourd’hui dans les démocraties qui toutes, de jure ne font pas de distinction de genre ce qui n’est pas le cas de facto, en dépit des progrès trop lents mais réels, grâce au combat des femmes.

On peut lire dans des présentations de l’évènement que le choix du thème se situait dans le droit fil du mouvement #MeToo qui aurait levé l’omerta et libéré les consciences…

Un peu réducteur, non ? Le jeu de « la bête à deux dos » dans Rabelais (Gargantua) ou Brassens ( Le moyenâgeux) a certes un poids de marketing  mais «ni  In ni Off » ne s’y sont adonnés et les programmes des deux vont bien au-delà de cet aspect trop trivial en la circonstance.

D’ailleurs on trouve une autre formulation, i.e : égalité entre les femmes et les hommes et droits des femmes.

Pour s’en convaincre voici le lien du site :

https://www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy/-/world-forum-for-democracy-2018-gender-equality-whose-battle

 

Pour le « In » le lieu des prestations est évidemment le Palais de l’Europe.

Capture d_écran 2018-11-12 à 12.45.13

L’hémicycle du CoE

Le Palais de l’Europe est à vrai dire le cœur du Forum parce qu’il est le siège du Conseil l’Europe (des 47), fondateur  depuis 2012 où Ban Ki-moun alors secrétaire général de l’ONU assista au lancement. Le président Hollande, socialiste, était retenu à l’Elysée pour des RV avec des parlementaires…au grand dam de la municipalité strasbourgeoise, socialiste aussi. C’était donc parti malgré tout sous de favorables auspices et cela s’est confirmé. Cette année c’est Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat auprès du 1° ministre,chargée de  l’Egalité des femmes et des hommes.

Voici donc le programme Off  qui se déroulera dans divers lieux de la Ville dont le cœur est l’Aubette,et sous des formes variées:

Capture d_écran 2018-11-13 à 14.56.32

L’Aubette

https://www.strasbourg.eu/documents/976405/2904667/programme-OFF-2018.pdf/54779e4d-ae9c-2fea-2d21-051ffcff6e0

Notre journaliste/ contributrice Elisabeth Vetter fera, dans une offre surabondante , des choix qu’elle vous communiquera. Vous trouverez le premier encore ce jour sur eurolatio.org, le gong de départ étant donné demain pour le « Off »

 

Antoine Spohr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s