Par Alexis Lehmann …..    puis Antoine Spohr en commentaire

2019 : DES ELECTIONS EUROPEENNES SANS CITOYENS EUROPEENS … !

 « Construire les Etats-Unis d’Europe…! »

Capture d_écran 2018-09-02 à 16.52.22

Ce rêve des pères de l’Europe s’éloigne dans les brumes de l’histoire. L’absence d’une volonté politique commune, soutenue, a rendu l’utile ambition totalement illusoire.

Les débuts, on s’en souvient, étaient enthousiastes. Quand tout allait bien pour tous lors des « trente glorieuses », on a créé un drapeau et un hymne. Les deux sont toujours chers à mon cœur, comme je le crois, à celui de la majorité des peuples d’Europe.

La réalité 70 ans après, est qu’il n’y a toujours pas d’union politique, toujours pas de citoyen européen, appellation usurpée car il n’y a toujours pas « d’Etat européen ».

L’Union Européenne reste un ensemble de 27 pays souverains et le Brexit, avant d’autres, vient de le rappeler avec stupéfaction et inquiétude.

Les nationalistes et les populistes présents dans pratiquement tous les états membres, en profitent pour donner de la voix. Plus virulents que jamais, encouragés, on croit rêver, par un Américain Steeve Bannon, ils propagent leur fausse et ridicule solution de retour aux Nations sur base de cette grosse faille constitutionnelle.

 

Pourtant, il faut redire aux 500 millions d’habitants de l’UE que pour faire face aux grands enjeux du futur, qu’ils soient stratégiques, économiques, démographiques, écologiques, ou monétaires, il n’existe aucune solution individuelle nationale valable.

Le monde a changé. La seule stratégie de développement possible pour nos vieux pays désemparés dans un environnement concurrentiel dominé par de puissants Etats Continents, est d’accélérer et de finaliser le processus d’intégration politique et économique.

Dans cet esprit, il serait souhaitable que les pays membres de l’UE inscrivent dans leur Constitution respective, pour les questions traitant de la Défense, l’Ecologie, l’Immigration, la Monnaie pour les membres de l’Euroland, qu’ils acceptent de partager ou de soumettre leur souveraineté nationale à une position européenne majoritaire. Ce serait déjà là un gigantesque pas en avant vers une souveraineté commune.

Les prochaines élections européennes de mai 2019 apporteront de nouvelles indications quant à l’image que les Européens se font aujourd’hui de l’Union Européenne. Elles montreront aussi, pays par pays, le niveau d’adhésion des citoyens et de leurs partis respectifs, au projet européen.

STRASBOURG, à cette occasion, en tant que ville-siège du Parlement Européen représentant les peuples d’Europe devrait lancer un vibrant appel pour l’instauration d’une « personnalité juridique » de l’UE. Emmanuel MACRON a évoqué lors de sa récente visite à Strasbourg la nécessité d’une « nouvelle souveraineté européenne ». Joli concept qui n’an à ce jour du moins, publiquement pas été développé.

Les structures, on le sait, ont l’éternité devant elles… Mais il faut avouer qu’il est inadmissible, voire inquiétant, qu’après tant d’années de paix et de travaux parlementaires, l’UE, la plus puissante entité économique et commerciale du monde, n’ait toujours pas d’existence politique réelle et continue d’affronter, plus fragile que jamais et en ordre dispersé, les grands enjeux de notre avenir à tous.

Nous n’avons plus 70 autres années devant nous. L’ancien Ministre des Affaires Etrangères de la République Fédérale d’Allemagne, Joschka Fischer, avertit solennellement dans son livre Le déclin de l’Occident que le « compte à rebours a déjà commencé ».

Alexis LEHMANN Ancien Président d’entreprise

Membre de l’Association « Strasbourg pour l’Europe »

Commentaire immédiat de Antoine Spohr

Ce texte émouvant d’un Européen convaincu publié dans les DNA  le 29/8/2018 ( merci ) est l’expression d’une déception  conduisant à la la révolte et frisant la colère.

Nous , comme Alain Howiller qui publie ses chroniques ici dans cette même rubrique  » contributeurs invités , nous sommes des seniors ( on connaît les autres vocables dont on nous qualifie sans que cela nous accable outre mesure ) qui tenons  à être entendus avec sérieux et respect surtout sur une question vitale qui a réjoui  notre jeunesse . L’Europe est notre espérance et nous n’abandonnons pas. D’autres europhiles ou contestataires peuvent nous proposer leur avis. Des jeunes nous rejoignent dans le même objectif comme par exemple  » Réveil citoyen » fondé par des étudiants (Han-Ul Chang, LAura Waibel, Antoine Dolisi …) qui publient  sur eurolatio.org. Et bientôt  accès de tous les étudiants UNISTRA à nos colonnes.

Oui le Monde a changé!

Capture d_écran 2018-09-05 à 10.33.00Les PIB  par le site de la Banque Mondiale

Raison de plus pour absolument rendre  forte une Europe incontestablement menacée de déclin sur une nouvelle scène mondiale en constante mutation: globalisation ou mondialisation, émergence  de continents en voie de surdéveloppement concurrentiel, affaiblissement des USA, alliés de moins en moins fiables et surtout l’éclosion avant floraison des nationalismes nourris malheureusement par l’échec de visions politiques étriquées et souffrant d’un manque de rigueur dans la pratique de politiques réellement démocratiques et surtout socio-économiques, au service de tous.

On n’a plus que des mots, encore des mots, à offrir en écho aux mots hurlés, crachés par les démagogues populistes accompagnés de jets de pierre ,de coktails monotov et bientôt d’armes. A moins qu’on se réveille au son des cors de l’hallali. C’est ce que rappelle notre auteur  en citant Joschka Fischer.

Alors que j’ai entendu qu’on ergotait sur certains termes employés par Alexis Lehmann comme  « personnalité juridique » ou  » la souveraîneté nationale soumise à une une position européenne majoritaire » et peut-être d’autres . Même s’ils sont juridiquement, stricto sensu, contestables ou trop flous ils ont le métrite d’être compris par les citoyens ce qui n’est pas le cas de textes ampoulés, complexes volontairement et passés au contrôle de mille et un technocrates ou politiciens chevronnés ou encore experts.

C’est tout simplement le retour à l’idée f’Europe et l’appel au réveil des  » FONDAMENTAUX.  avec les symboles qui ont  déjà été mis en danger ( drapeau et hymne européen par exemple). Retour à une âme et même à un attachement  affectif.

C’est ce qu’on peut attendre de nos candidats de quelque formation politique que ce soit: un programme partagé sur  les fondamentaux, sans renoncement à la spécificité.

Allez , une audace…..Pourquoi ne verrions nous pas Mmes Nawel Rafik Elmrini, Anne Sander, Fabienne Keller, Sandrine Bêlier, une ou un PS en bonne place sur les listes électorales des partis. Gênant, vraiment ?

Le dévoiement de l’élection que pratique la FI de Mélanchon, invitant à faire de cette élection  un vote sanction du président Macron  est une insulte scandaleuse  à la démocratie, aux électeurs sérieux et à l’Europe.

L’argument qui devrait prévaloir dans toutes les consciences: l’ Europe solidaire , une puissance-continent, un message éthique et démocratique au reste du Monde.

Pas seulement nécessaire mais INDISPENSABLE ou un déclin fatal et  rapide des toutes les  nations. Une évidence! Merci M. Lehmann de l’avoir rappelé.

AS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s